[Tribune] Novembre 2019 – « M » le magazine des Massicois

Tribune commune de l’opposition municipale

Pompidou à Massy : un beau projet mais un montage financier risqué pour Massy !

Dans ce magazine et sur le site de la ville, vous avez pu lire que Massy allait accueillir en 2025 le futur site francilien de conservation et de création du centre Pompidou. Nous nous réjouissons nous aussi de la construction de cet équipement et saluons son implantation dans le quartier Massy Opéra, où il viendra, avec l’Opéra et le nouveau Conservatoire, faire de ce quartier le pôle culturel de la ville, comme nous le proposions justement dans notre programme pour les élections municipales de 2014.

Cependant, la convention qui lie la ville au Centre Pompidou, si elle aborde bien des points, n’offre pas toutes les garanties nécessaires. Ainsi, voici les points dont nous avons fait part au Conseil municipal et que nous souhaitons, en toute transparence porter à la connaissance des habitants :

– Le projet architectural : le Comité de Projet qui le choisira sera composé pour moitié de représentants du centre Pompidou ou de l’Etat, et pour moitié des représentants des collectivités : la Région Île-de-France, le département et enfin la ville… qui sera donc bien minoritaire pour statuer sur un bâtiment de plus de 22 000 m2 édifié sur son territoire ;

– La circulation et les parkings : les accès routiers ne devraient s’effectuer que par la route départementale 188, ce qui est plutôt rassurant lorsque l’on sait les difficultés de circulation dans nos rues à certaines heures ; pour le stationnement, un parking souterrain est prévu, nous attendons de voir quelle sera sa capacité d’accueil pour le public et surtout son coût, car on peut imaginer que les visiteurs préféreront un stationnement en surface dans les rues avoisinantes, si celui-ci est trop élevé…

– Le montage juridique et financier très risqué: la convention pré-voit de financer le projet sous la forme d’un partenariat public-privé (PPP). Un partenariat public-privé désigne un ensemble de contrats conclus par une autorité publique (Etat ou collectivité territoriale) par lesquels elle confie à une entreprise privée la mission de financer, construire ou gérer des équipements nécessaires au service public. En contrepartie, le partenaire privé reçoit une rémunération. En dressant le bilan de ces contrats, la Cour des comptes déplore que le recours aux PPP soit « guidé par des considérations budgétaires à court terme » et observe que les coûts financiers à long terme dépassent souvent les investissements initialement prévus. Le rapport préconise qu’à l’avenir, ce type de financement soit abandonné, le qualifiant de « fuite en avant ».
La Cour des comptes de l’Union européenne a, quant à elle, souligné le manque considérable d’efficience de ce type de contrats, qui s’est traduit par des retards de construction et par une forte augmentation des coûts.

– Le projet culturel : nous porterons une attention particulière au fait que les actions culturelles profitent à plein aux Massicois, tant dans le nombre de créneaux de visites accessibles que pour les tarifs pratiqués pour les scolaires et étudiants, les maisons de quartier… Les artistes locaux doivent également avoir accès à des espaces d’exposition privilégiés. Nous souhaitons simplement que le retour pour les habitants soit à la hauteur de l’investissement financier de la ville, donc celui de tous les Massicois.

Nous sommes favorables à ce projet, mais pour les raisons énoncées ci-dessus, nous nous sommes abstenus lors du vote portant précisément sur la convention qui fait courir des risques importants à la ville. Notons que la majorité municipale a été divisée sur ce vote, certains élus allant même jusqu’à voter contre ! Il eut été plus judicieux de procéder à cette réalisation dans des conditions similaires à celles de la création de l’Opéra, laissant ainsi la possibilité à la ville d’inscrire l’établissement dans son environnement.

Avec ce projet, la ville a la possibilité de porter dans toute la région, et même au-delà, le rayonnement de la ville, comme avec le sport de haut niveau ou l’Opéra. Mais, pour nous, il est aussi important que Massy rayonne par des politiques ambitieuses pour le quotidien des habitants : un plan d’accès à la santé pour tous, une politique d’accès au logement ne laissant personne mal logé, une régie municipale de l’eau permettant notamment de réduire les factures et de mieux contrôler la qualité de l’eau, un plan de lutte contre la précarité énergétique et le gaspillage d’énergie, un schéma de circulations douces dans toute la ville, un cirque sans animaux… Voilà des chantiers sur lesquels nous restons déterminés à agir au service des habitants.

Nouveau Souffle pour Massy : Hella Kribi-Romdhane (Génération.s), Anne Guenault (SE) contact@nouveausoufflepourmassy. fr / www.nouveausoufflepourmassy.fr

Massy, Place au Peuple- PG/FI :Josiane Laurent-Prévost, josiane.lprevost@orange.fr

PCF/Front de gauche : Colette Jan, jan.colette@orange.fr – massypcf.wordpress.com

Serge Moronvalle, Conseiller Municipal et Communautaire, Europe Ecologie Les Verts (EELV) Citoyens Écologistes et Solidaires A Massy et Environs (CESAME) serge.moronvalle@gmail.com

Non-Inscrits et Citoyens: Olivier Roverc’h, n.inscritsetcitoyens. massy@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.