[Tribune] Mai 2019 – « M » le magazine des Massicois

Démocratie locale : laissons leur place aux citoyens !

A Massy, les habitants sont régulièrement invités à des Assemblées de quartier, présentées comme des réunions favorisant la participation des habitants. Les Conseils de quartier devraient aussi permettre à certains habitants plus engagés de travailler à l’amélioration de la vie de leur quartier. En réalité, ces instances sont surtout des outils de propagande de la majorité municipale permettant d’abord de valoriser les projets municipaux, ce qui n’est pas forcément condamnable, mais aussi de « recruter » ceux des Massicois identifiés comme des relais d’opinion, dans les rangs de la droite locale, aux côtés du maire et de ses amis. Une opération « rentable » pour le maire et son entourage.

Plusieurs membres des conseils de quartier se sont désengagés, voyant des projets importants déjà ficelés leur être présentés. C’est ainsi qu’ils n’ont rien eu le droit d’exprimer quand le stationnement a été rendu payant contre l’avis du conseil de quartier, en particulier à Massy-Opéra, ou encore quand est né le projet de « bétonnage » du quartier de Vilgénis.

Quant aux AG de quartiers, elles se résument souvent à un long monologue du maire, suivi parfois d’un-e de ses adjoint-e-s, avec une ouverture de la parole aux habitants vers 22h pour seulement quelques minutes… On y apprend beaucoup sur certains projets de la ville, parfois même avant les élus eux-mêmes, mais sans possibilité pour quiconque de participer à la décision… 

Depuis 2014, nous proposons dans le cadre de chaque débat budgétaire, de faire respirer la démocratie locale en la rendant participative et collaborative avec, notamment, la création d’un budget participatif qui permettrait à chaque conseil de quartier de proposer des projets et de disposer des moyens nécessaires pour leur mise en œuvre. Si tant de villes font confiance à leurs habitants, pourquoi la majorité municipale de Massy a-t-elle toujours résisté à cette idée ? Il est pourtant impossible d’ignorer l’état de défiance des citoyens vis-à-vis des élus qui sont vus comme des démagogues, intéressés par une seule chose, leur réélection… Les citoyens voient souvent très juste !

Après 24 ans avec la même majorité à la tête de la municipalité, il est peut-être tout simplement temps de favoriser une respiration citoyenne, de permettre aux citoyens de renouer avec la démocratie locale et de construire la ville de demain.  

Nouveau Souffle pour Massy :

Hella KRIBI-ROMDHANE (Génération.s), Anne GUENAULT (SE) contact@nouveausoufflepourmassy.fr / www.nouveausoufflepourmassy.fr

Massy, Place au Peuple :

Josiane Laurent-Prévost (PG)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.