[Tribune] Novembre 2018 – « M » le magazine des Massicois

Circulations douces à Massy : à quand des signaux forts pour l’écologie ?

L’expérimentation d’une « zone 30 » dans le centre-ville a été présentée lors d’une réunion publique en octobre. Étant donné le dispositif de communication déployé – notamment un stand dédié lors de la Fête des associations -, les Massicois-es pouvaient s’attendre à un plan ambitieux. Déception. Finalement, il ne s’agit que de se mettre en conformité avec la loi au niveau de la signalisation et des aménagements (notamment les traversées piétons).

Certaines communes, comme Chambéry, ont osé aller plus loin, notamment en réduisant aussi la vitesse sur des voies à fort trafic. A Massy, on continuera à rouler à 50 km/h sur les grands axes, ce qui n’apporte aucune réponse au problème des déplacements de transit, qui explosent dans notre ville.

Parallèlement, nous espérions un vaste schéma de circulations douces : quelques pistes cyclables seront prolongées, mais il sera toujours aussi difficile, et même dangereux, de se rendre d’un quartier à l’autre en bicyclette. Pas de quoi faire remonter notre ville dans le baromètre de la Fédération des usagers de la bicyclette qui attribue à Massy la note « E – plutôt défavorable », et pointe du doigt l’absence de sécurité aux intersections, la gestion des travaux et la sécurité des enfants et des personnes âgées. Rien non plus sur les cheminements piétonniers.

Et on ne note toujours aucun effort pour l’augmentation du nombre de bornes publiques de chargement de voitures électriques. Il faut donc toujours aller sur les parkings privés de supermarchés pour bénéficier de ce service. Un comble !

Pourtant, la Région et l’État subventionnent largement ces aménagements : pistes cyclables et bornes de recharge. L’argument financier n’est donc pas vraiment recevable en ce cas.

 

Si nous saluons les timides avancées, il ne faudrait pas se contenter de passer de 15 à 10 ans de retard dans la politique de mobilité de la municipalité pour répondre aux problèmes des Massicois-es.

 

Hella KRIBI-ROMDHANE (Génération.s), Anne GUENAULT (SE),

contact@nouveausoufflepourmassy.fr / www.nouveausoufflepourmassy.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *