[Tribune] Octobre 2018 – « M » le magazine des Massicois

Massy, ville verte, ville propre ?

A première vue, Massy est une ville verdoyante dont les parcs et espaces verts font historiquement la richesse. Cependant, peu à peu, ces espaces disparaissent au profit de constructions d’immeubles ou de bureaux dans des quartiers complètement minéralisés. Les rares espaces verts des nouveaux quartiers sont des bosquets isolés les uns des autres, n’ayant qu’un but décoratif et ne permettant pas, par exemple, de s’installer sur une pelouse. Le parc Vilgénis est lui aussi menacé avec le projet de densification du quartier et la construction de plus de 1000 logements qui aura un impact sur la faune et la flore locale.

Non seulement nous demandons que soit préservé le patrimoine naturel de notre ville mais nous exigeons également que Massy redevienne une ville propre. En effet, de plus en plus de Massicois font état de la saleté dans leur quartier : ordures ménagères, encombrants, déjections canines qui envahissent les pelouses et les trottoirs, etc. Si le comportement individuel de certains habitants explique en partie cette situation, nul ne peut nier que la
responsabilité de la municipalité est de trouver des solutions en matière de sensibilisation mais surtout d’entretien. Malgré nos multiples appels pour des services publics municipaux renforcés au bénéfice des Massicois, on voit toujours la population augmenter et des effectifs municipaux stagner. Certains services sont confiés à des entreprises privées dont la priorité ne semble vraiment pas être la qualité du service rendu ! Quant à la brigade verte qui a été créée, elle n’est composée que de deux agents municipaux pour une ville de… 50 000 habitants !

Dans ce bulletin municipal comme sur les panneaux d’affichage, les campagnes de communication pour valoriser l’action municipale à coup de « green washing » sont sympathiques mais ce qui compte, c’est la réalité quotidienne des Massicois et leur qualité de vie. De ce point de vue-là, le chemin à parcourir est encore long.

Hella KRIBI-ROMDHANE (Génération.s), Anne GUENAULT (SE),
contact@nouveausoufflepourmassy.fr / www.nouveausoufflepourmassy.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *