[Tribune] Février 2018 – « M » le magazine des Massicois

Rythmes scolaires : une belle occasion ratée.

Lorsque le gouvernement avait proposé aux communes le retour à la semaine de 4 jours, la majorité municipale avait fait le choix, que nous avions salué, d’attendre une année scolaire pour décider. Une année qui aurait pu être celle d’une réflexion de fond, mais pendant laquelle il n’y aura eu finalement qu’un questionnaire simpliste sur : « Ecole ou pas le mercredi matin ? ».
Le retour à la semaine de 4 jours va plaire à court terme aux parents qui ne courront plus pour récupérer leurs enfants le vendredi à 15h, aux enseignants qui peuvent avoir du mal à bousculer leurs habitudes, aux Atsem qui enchaînent des journées éreintantes … Mais quid des animateurs ? Quid des associations qui devront à nouveau chambouler leurs plannings ? Et, surtout, les enfants, eux, n’y trouveront pas leur compte. Leur fatigue, souvent invoquée ? Elle est plus induite par le manque de cohérence de tous ces temps superposés que par la
répartition de l’école sur 5 matinées.
Pour les Assises du Sport ou les Etats généraux de la Jeunesse, la commune s’était assuré les services de professionnels chargés d’analyser les besoins et de proposer des solutions. Pourquoi cette méthode n’a-t- elle pas été utilisée ici ?
Certaines communes ont mis en place, avec des chronobiologistes, des Projets éducatifs de territoire ambitieux, visant la réussite de tous les élèves. A Massy, nous rentrons dans le rang, sans vague, comme d’habitude… Ce n’est pas notre vision d’une ville du futur.

Hella KRIBI-ROMDHANE, Serge MORONVALLE (EELV), Anne GUENAULT (SE), Olivier
ROVERC’H (PS)
contact@nouveausoufflepourmassy.fr / www.nouveausoufflepourmassy.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *